retour accueil WebDoc retour rubrique


Sommet d'Evian

Déclarations officielles

Documents officiels

Documents critiques

Travaux des étudiants

Sommet de Lyon

Base de données

Rechercher



Déclaration politique à l’occasion du 40ème anniversaire de la fin de la 2e guerre mondiale (Bonn 1985)

vendredi 3 mai 1985


Déclaration finale du Sommet de Bonn (1985)

Déclaration politique faite à l'occasion du 40ème anniversaire de la fin de la seconde guerre mondiale

Les chefs d'Etat ou de Gouvernement de la République Fédérale d'Allemagne, de la République Française, de la République Italienne, du Japon, du Canada, du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord et des Etats-Unis d'Amérique ainsi que le Président de la Commission de la Communauté Européenne réunis à Bonn à la veille du 40ème anniversaire de la fin de la Seconde Guerre Mondiale évoquent avec douleur la mémoire de tous ceux qui, à l'époque, sont morts du fait de la guerre ou ont été victimes de l'inhumanité, de la répression et de la tyrannie. Nous reconnaissons que nous sommes redevables à leur souvenir et aux générations suivantes du maintien de la paix, de la liberté et de la justice dans nos pays et dans le monde. Nous avons tiré les leçons de l'histoire. La fin de la guerre a été en même temps un nouveau commencement. Lorsque les canons se sont tus, nous nous sommes consacrés au renouveau spirituel et moral et à la reconstruction matérielle. Nous avons surmonté les hostilités qui nous avaient divisés jadis et avons engagé, sur la base de valeurs communes, un processus de réconciliation et de coopération entre nous. Dans l'esprit de l'amitié pacifique, sûre et durable qui nous unit, nous partageons dans tous nos pays le même attachement à la liberté, aux principes démocratiques et aux Droits de l'Homme. Nous sommes fiers de ce que les gouvernements de nos pays tirent leur légitimité de la volonté exprimée par nos peuples dans les élections libres. Nous sommes fiers de ce que nos peuples soient libres de dire et d'écrire ce qu'ils veulent, de pratiquer la religion qu'ils professent et de voyager où ils le désirent. Nous sommes fidèles à notre engagement de garantir une forme de société dans laquelle l'initiative et l'esprit d'entreprise de chacun puissent se développer et dans laquelle les idéaux de justice sociale puissent être réalisés, les obligations et les droits respectés. Nous reconnaissons que nous pouvons atteindre ces objectifs et tout à la fois saisir les possibilités et répondre aux défis du changement technologique et industriel de façon plus efficace en coopérant plutôt qu'en agissant isolément. En Europe, la Communauté qui incarne la réconciliation et les buts communs est en croissance aussi bien quant au nombre de ses membres que quant à sa force et à sa prospérité. Les nations de la région dynamique du Pacifique se rapprochent toujours plus étroitement. La coopération entre l'Amérique du nord, l'Europe et le Japon est une garantie de paix et de stabilité dans le monde. D'autres nations qui ont partagé avec nous les souffrances de la Seconde Guerre mondiale sont séparées de nous par des systèmes politiques fondamentalement différents. Nous déplorons la division de l'Europe. Attachés aux idéaux de paix, de liberté et de démocratie, nous recherchons par des moyens pacifiques à abaisser les barrières qui ont été érigées en Europe. Nous estimons que le processus de la C.S.C.E., porteur d'espoirs d'amélioration dans le domaine des Droits de l'Homme, offre une possibilité de renforcer la confiance, la coopération et la sécurité en Europe. Considérant la situation de paix et d'amitié à laquelle nous sommes parvenus entre nous quarante ans après la fin de la guerre, nous rappelons que nous aspirons à un état de paix en Europe dans lequel le peuple allemand recouvrera son unité par libre autodétermination. Nous espérons fermement qu'il sera créé en Asie une situation politique qui permette aux parties de surmonter dans la liberté la division de la péninsule de Corée. Conformément à la Charte des Nations Unies, tous les pays ont conjointement la responsabilité de maintenir la paix et la sécurité internationales et de s'abstenir à cette fin de recourir à la menace ou à l'emploi de la force. Nous sommes décidés pour notre part à sauvegarder la paix tout en protégeant nos libertés démocratiques. Chacun de nous s'emploiera à maintenir et à renforcer un équilibre militaire stable des forces au niveau le plus bas possible, sans rechercher la supériorité pour nous-mêmes ni négliger notre défense. Nous sommes prêts à mener un dialogue à l'échelon élevé sur les divergences profondes qui séparent l'est et l'ouest. Nous appuyons énergiquement les efforts visant à consolider la paix et à renforcer la dissuasion, en négociant d'importantes réductions des arsenaux actuels d'armes nucléaires, en limitant les armements conventionnels, en interdisant les armes chimiques et en atténuant les risques de conflit. Nous nous félicitons de l'ouverture des négociations à Genève. Nous apprécions les propositions positives des Etats-Unis d'Amérique. Nous demandons instamment à l'Union Soviétique d'adopter une attitude positive et constructive afin que des accords importants puissent être conclus. Nous continuerons à travailler avec les pays en développement pour les aider à lutter contre la faim et la maladie, à construire des sociétés libres et prospères et à occuper la place qui leur revient dans la communauté des nations qui adhérent à la paix et à la liberté. Nous respectons le non-alignement authentique qui est une contribution importante à la sécurité et à la paix internationales. Au moment où nous évoquons les terribles souffrances de la Seconde Guerre mondiale et l'expérience commune de 40 années de paix et de liberté, nous nous engageons à nouveau, nous-mêmes et nos Etats, à créer un monde dans lequel tous les peuples bénéficient des bienfaits de la paix, de la liberté et de la justice, à l'abri de l'oppression, de la peur et de la misère, un monde où l'individu puisse assumer ses responsabilités envers lui-même, sa famille et sa communauté, un monde dans lequel toutes les nations, grandes et petites, puissent se consacrer en commun à la création d'un meilleur avenir pour l'humanité tout entière.

 


Page de Bienvenue IEP

Les documents sont publiés par le Service de Documentation de l'Institut d'Etudes Politiques de Lyon (I.E.P).
La reproduction est autorisée sauf à des fins commerciales et sous réserve de la mention d'origine.
© Institut d'Etudes Politiques de Lyon
Pour tout renseignement complémentaire, contactez-nous. plan du serveur G7/G8
http://g7.sciencespo-lyon.fr