retour accueil WebDoc retour rubrique


Sommet d'Evian

Déclarations officielles

Documents officiels

Documents critiques

Travaux des étudiants

Sommet de Lyon

Base de données

Rechercher



Déclaration sur le terrorisme international (Londres 1984)

vendredi 8 juin 1984


Déclaration sur le conflit Iran-Irak (Londres 1984)
Déclaration sur les relations Est-Ouest et le contrôle des armements (Londres 1984)
Déclaration sur les valeurs démocratiques (Londres 1984)
Déclaration économique du Sommet de Londres 2

Le terrorisme international 1. Les Chefs d'Etat et de Gouvernement ont discuté le problème du terrorisme international. 2. Ils ont noté le fait que les détournements d'avion et les enlèvements ont diminué depuis les déclarations de Bonn (1978), Venise (1980) et Ottawa (1981)par suite de mesures de sécurité accrues, mais que le terrorisme a développé d'autres techniques, parfois en association avec le trafic de drogue. 3. Ils ont exprimé leur détermination de combattre cette menace par tous les moyens possibles, en renforçant les mesures existantes et en adoptant de nouvelles 4. Ils se sont inquiétés de la facilité avec laquelle les terroristes traversent les frontières internationales et obtiennent un accès aux armes, aux explosifs, aux moyens d'entraînement et de financement. 5. Ils ont noté avec une préoccupation particulière l'implication croissante d'Etats et de Gouvernements dans des actes de terrorisme, y compris en abusant de l'immunité diplomatique. Ils ont reconnu l'inviolabilité des missions diplomatiques et les autres exigences de Droit international; ils ont souligné les obligations que ce droit implique également. 6. Parmi les propositions qui ont rencontré du soutien lors de la discussion figurent les suivantes : - coopération et coordination plus étroites entre les services de police et les organismes de sécurité et les autres instances appropriées, spécialement pour l'échange d'informations, de renseignements et de connaissances techniques ; - examen par chaque pays des lacunes de sa législation nationale qui pourraient être exploitées par les terroristes ; - utilisation des pouvoirs du pays hôte selon la Convention de Vienne dans des domaines tels que les effectifs des missions diplomatiques et le nombre des bâtiments bénéficiaires de l'immunité diplomatique ; - examen par chaque pays des ventes d'armes aux Etats qui soutiennent le terrorisme ; - consultation, et autant que possible coopération, au sujet de l'expulsion ou du refus d'admettre dans leur pays les terroristes connus, y compris les personnes de statut diplomatique impliquées dans le terrorisme. 7. Les Chefs d'Etat et de Gouvernement ont reconnu qu'il s'agit d'un problème qui affecte tous les pays civilisés. Ils sont résolus à promouvoir une action à travers les organisations internationales compétentes et au sein de la communauté internationale dans son ensemble afin de prévenir et de punir les actions terroristes.

 


Page de Bienvenue IEP

Les documents sont publiés par le Service de Documentation de l'Institut d'Etudes Politiques de Lyon (I.E.P).
La reproduction est autorisée sauf à des fins commerciales et sous réserve de la mention d'origine.
© Institut d'Etudes Politiques de Lyon
Pour tout renseignement complémentaire, contactez-nous. plan du serveur G7/G8
http://g7.sciencespo-lyon.fr